25Jan
Christian Vachon
Histoire

1969-2019: la rétrospective littéraire de Christian!

On croit tout possible, en 1969, on décroche même la Lune, au début de l’été.

• 1969, l’année de la Lune et de la fête

On croit tout possible, en 1969, on décroche même la Lune, au début de l’été. Deux hommes vont y faire quelques pas. L’un d’entre eux, Buzz Aldrin, va même dire : « Armstrong a peut-être été le premier homme a marcher sur la Lune, mais j’ai été le premier à faire pipi sur la Lune ». Le reste de l’Humanité va s’exclamer « bravo ! »… et ensuite s’intéressera à d’autres choses. «À quoi ça sert d’y retourner, il n’y a rien ! ».

 

Trois bouquins, parus cet automne 2018, célèbrent le, ou les premiers hommes sur la Lune : Destination Lune : édition commémorative du 50e anniversaire des premiers pas sur la Lune, de Peter Murray, chez Broquet ; Le premier homme, la vie de Neil A. Armstrong, de James R. Hansen, chez Michel Lafon, et Apollo : des hommes sur la Lune, une bande dessinée de Matt Fitch et Chris Baker, illustrée par Mike Collins, de l’éditeur scientifique Dunod.

Deux autres ouvrages, toutefois, publiés lors de ce même automne 2018, nous informent qu’il y a eu un après Apollo XI, que d’autres hommes, des scientifiques, sachant qu’il n’y a pas de « rien » sur cette Lune, qu’il y a tout à découvrir, ont poursuivi l’exploration. D’abord un album magnifique, l’histoire en images de la NASA : The NASA archives : 60 years in the Space, un recueil de Piers Bizony, Roger D. Launius et Andrew Chalkin, paru chez Taschen. Ensuite, un autre ouvrage aussi valable, moins luxueux, et surtout moins onéreux : Ils ont marché sur la Lune : le récit inédit des explorations Apollo, par Philippe Henarejos, chez Belin, un témoignage, pratiquement heure par heure, des six missions Apollo tenues entre juillet 1969 et décembre 1972.

On a le goût à la fête en cet été 1969, surtout en ce début d’août, dans un grand champ, au nord de l’État de New York, à Bethel, près d’un lieu qui a pour nom Woodstock : trois jours de festival, de musique (33 concerts), la guitare de Jimi Hendrix transformant le Star Spangled Banner, Joe Cocker faisant son interprétation de With a Little Help From my Friends, 450 000 spectateurs, des embouteillages monstres, la pluie, la boue, une zone déclarée sinistrée par le gouverneur Rockfeller, des poursuites en dommage de plusieurs milliers de dollars par des fermiers voisins.

Des albums, en français, soulignent le cinquantième anniversaire de cet aboutissement des années Peace and Love : Woodstock : three days of peace & music de Michka Assayas, chez GM éditions ; Woodstock live : jour par jour, heure par heure, artiste par artiste, de Julien Bitoun, chez Gründ ; Woodstock : la révolution du rock and roll d’Ernesto Assante, chez Heredium.

Les lendemains de la fête vont pourtant être pénible.


• 1969, année charnière

L’an 1969 est, en fait, une année charnière, tant du point de vue social que culturel, une année « fatidique », comme le titre justement Brice Couturier qui en fait le bilan dans un essai (1969, année fatidique) paru aux éditions de l’Observatoire. Préparons-nous à rédiger la notice nécrologique des années Peace and love.

Richard Nixon, le président républicain de la Law and Order, de la « majorité silencieuse », débute son mandat. Le 9 août 1969, dans une villa de Los Angeles, l’actrice Sharon Tate, épouse enceinte de Roman Polanski, ainsi que quatre autres personnes, sont assassinés par une bande de hippies, des meurtriers télécommandés par leur gourou Charles Manson. Un roman récent, California Girls, de Simon Liberati, disponible en Livre de poche depuis 2017, rappelle ce drame qui continue de marquer fortement, cinquante ans plus tard, notre imaginaire.

Une autre tragédie annonce définitivement la fin de la fête de l’amour. Lors du concert d’Altamont, en Californie, le 6 décembre 1969, la « réponse de la côte Ouest » au festival de Woodstock, un spectateur noir est poignardé à mort par des Hells Angels lors de la prestation des Rolling Stones. Deux enfants vont aussi être écrasés, dans leur sac de couchage, par un conducteur sous acide. Joel Selvin nous relate, dans un récit fort bien documenté, publié en français, en 2017, chez Rivages, Altamont 69 : les Rolling Stones, les Hells Angels et la fin d’un rêve, comment cette soirée et, par la même occasion, les idéaux des années 60, tournent au cauchemar.

L’an 1969 est aussi une année charnière majeure sur le plan politique.

En France, Charles de Gaulle quitte la scène, démissionnant le 26 avril 1969, à la suite de l’échec (52.5 % de non) de son référendum sur la régionalisation, avec ce communiqué laconique : « Je cesse d’exercer ma fonction de président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi ». Plus le temps passe, plus les Français, et le reste du monde, semble s’ennuyer de sa grandeur.

Une nouvelle biographie, modeste (trop ?), de 224 pages, De Gaulle, de Bernard Phan, doit paraître au PUF, cet hiver. Un débat, par des historiens, par des hommes politiques, par des journalistes, animé par Romain Decharne, sur ses réalisations et son héritage, est ouvert dans Le procès du général de Gaulle, publié, cet hiver 2019, au Cerf. Un autre bouquin, devenu disponible, l’automne dernier, en format poche aux Points, Un attentat : Petit-Clamart, 22 août 1962, de Jean-Noël Jeanneney, atteste que certaines des décisions audacieuses du Grand Charles étaient des plus risquées, notamment ces accords d’Evian.

De Gaulle parti, un autre remuant, à l’échelle internationale, va vite le remplacer. En Lybie, il y a cinquante ans également, Mouammar Kadhafi, à la tête d’un mouvement des « officiers libres », fait son entrée en scène, le 1er septembre 1969, prenant le pouvoir (sur le modèle du coup d’État de Naguib, en Égypte, en 1952), en renversant le roi Idris Ier. Simple capitaine alors (il va être « nommé » colonel le jour suivant), il met en place un commandement révolutionnaire, et tente d’implanter un socialisme à la sauce arabo-musulmane. Il inspire, dans un premier temps, le renouveau, l’ouverture, la modernité ce jeune Kadhafi, Les pays occidentaux, notamment les États-Unis, reconnaissent rapidement le nouveau régime. Une biographie récente, Kadhafi, de Vincent Hugeux, chez Perrin, trace le parcours de cet étrange dirigeant, dont les actes, les écrits vont, peu à peu, rendre perplexes, voire inquiets, une bonne partie de l’Occident.


• 1969, l’année de la « guerre du foot »

Une petite guerre de « cent heures », du 14 au 17 juillet, en Amérique centrale, se déroule , lors de cet été 1969, entre le Honduras et le Salvador. Une petite guerre qui fera tout de même plus de 3 000 morts, et forcera au retour plus de cent mille Salvadoriens, des paysans qui cherchaient, depuis plusieurs années, une meilleure vie au Honduras voisin.

À l’origine de ce conflit, une réforme agraire du Honduras visant, entre autres, ces Salvadoriens qui « colonisaient » le pays. Des matchs éliminatoires, au mois de juin, entre les deux nations, pour la Coupe du monde de football de 1970, serviront de catalyseur à cette crise, d’où le nom de « guerre du foot » (trop folklorique au goût des latino-américains, qui lui préfèrent celui de « guerre des cent heures ») attribué, à l’époque, par le réputé reporter international polonais Ryszard Kapuscinski (décédé en 2007). Nous retrouvons son témoignage sur cette « guerre du foot » (où les vieux appareils à hélice Corsairs du Honduras auront le dessus sur les aussi vieux Mustangs, achetés au Canada, du Salvador) dans son recueil de reportages Il n’y aura pas de paradis : la guerre du foot et autres guerres et aventures, réédité, en 2004, chez Pocket Best.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De janvier à mars

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

D'avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Novembre et décembre

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Janvier à juin • Septembre à novembre

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

De juin à août

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Décembre

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

Loretteville

  • 10885, Boulevard de l'Ormière
  • Québec (QC) Canada
  • G2B 3L5
Courriel

Heures d'ouverture

Horaires

30 minutes avant la première séance – Au début de la dernière séance

Programmation à retrouver ici

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo