10Mar
Christian Vachon
Sciences et technologies

Embêtantes, étonnantes, indispensables bibittes

Homo Sapiens, le maître de l’Univers ?  Certainement pas !  Les minuscules bibittes à six pattes sont, en fait, les vrais patrons.

Vous en doutez ?

Si les zèbres portent des rayures, ce n’est pas par coquetterie, c’est pour dérouter l’orientation des mouches tsé-tsé, porteuses de virus, qui n’aiment pas se poser sur les surfaces rayées.

Quelque part, aux États-Unis, un immense « swarmageddon » a lieu tous les dix-sept ans : trois millions d’insectes, des cigales, surgissent, sur une surface de terrain de football, pour mener une vie d’adultes se terminant en trois à quatre semaines.

Et si les insectes font la grève :  pas de bonnes fraises rouges, pas d’excellentes tomates, pas de café ou de chocolat exquis.

Elles sont parfois embêtantes, elles sont souvent étonnantes, elles sont surtout indispensables les bibittes à six pattes, les grandes ménagères de notre Terre, ces créatures miraculeuses qui redonnent vie à ce qui est mort.

L’universitaire norvégienne Anne Sverdrup-Thygeson nous en livre des dizaines d’autres preuves convaincantes dans son Terra Insecta, publié, l’automne dernier, chez l’éditeur scientifique québécois Multimondes, où, tout en se faisant la propagandiste, notamment au chapitre premier « Des petites créatures à la conception ingénieuse », de cet aboutissement parfait de l’évolution (un cerveau « gros comme un grain de sésame » mais super-performant, un exosquelette, dur mais léger, se collant efficacement au corps, des antennes ultra-sensibles,…), elle lance ce cri d’alarme :  il y  a beau y avoir 200 millions d’insectes pour chaque être humain, l’espèce est tout de même en péril.

Elles sont drôles les bibittes, ayant leurs oreilles à des endroits bizarres, et rarement sur la tête, goûtant parfois leur nourriture avec leurs pieds,  Elles n’ont pas la vie facile, les bibittes.  Cette vie, courte, se résumant à manger ou être mangé (elles forment le menu d’une grande partie de la population animalière, c’est le constat du chapitre trois :  « Manger ou être mangé, les insectes dans la chaîne alimentaire), tenir le coup assez longtemps pour pouvoir se reproduire.

Mais elles dominent notre monde depuis plus de 400 millions d’années, étant les premières (150 millions d’années avant les oiseaux) à savoir voler, grâce à ces ailes surgissant entre leurs six pattes ; un incroyable avantage : nourriture facile, drague facile, pour ces petites créatures, car, souples et sexys, les bestioles ailées sont d’incroyables Don Juan (chapitre deux : « Kama-Sutra chez les bestioles à six pattes »).  En fait, leurs incroyables facilités à se reproduire ont de quoi faire frémir.  En moins d’un an, une mouche à vinaigre peut atteindre vingt-cinq générations.

Avec les plantes (chapitre quatre :  « Les insectes et les plantes, une éternelle course contre la montre »), c’est une sorte de partenariat gagnant/gagnant : consommation, pollinisation, fécondation. « Huit plantes sauvages sur dix profitent de la visite que les insectes aux fleurs ».

Et ils ne font pas juste que se jeter sur le buffet végétal, les insectes, ils font aussi le ménage (chapitre six :  «Des insectes comme gardiens »), en mangeant, comme les célèbres scarabées sacrés d’Égypte, les matières fécales animales, en décomposant les matières organiques, faisant retourner à la terre les substances nutritives.

Le bois mort, en fait, vit !  Il est tout un écosystème pour les êtres minuscules.  Six mille espèces (dont la moitié d’insectes) y logent.  Des coléoptères y trouvent humidité et moisissure pour leurs petits bébés gloutons.  Partout il faut surveiller et protéger les érables, les chênes et autres arbres creux, un des éléments essentiels à tenir compte dans le bilan de santé angoissant des bibittes.

Car les insectes ont beau avoir plus de 470 millions d’années d’expérience, réussi à passer à travers cinq phases d’extinctions massives des espèces, ils commencent désormais à « tirer la langue » (chapitre neuf : «Les insectes et nous, dans le futur »).

Plus de la moitié de la surface terrestre de notre monde a subi des transformations par l’agriculture, les pâtures des animaux domestiques et la diminution progressive des sols (par, entre autres, l’urbanisation), et le rythme s’accélère.  Tout ceci à un impact sur les insectes (rareté des aires de repas naturelles, moins de vieux arbres, trop de lumières artificielles,…), et ce qui les influence, nous influence aussi.

Nous ne parviendrons, volontairement ou involontairement, jamais à exterminer la totalité des petits bestioles.   Elles sont endurantes, mais un bon nombre, tout de même, d’entre elles peuvent disparaître.  En fait, c’est une « homogénéisation biotique » qui risque de se produire.  «Les espèces uniques localement dotées de pouvoirs d’adaptation trinquent, alors que les espèces courantes s’en sortent bien ».  Les espèces communes deviennent plus communes, et les espèces rares plus rares.

C’est une perte pour la variété, une perte de cette police d’assurance pour la pollinisation, car lorsqu’une espèce ne faisait plus le boulot, une autre la remplaçait au pied levé.

Tenons compte des insectes dans notre plan d’occupation des sols (et émerveillons-nous de ces bois pourris qui traînent dans le paysage) et, personnellement, faisons de nos jardins un endroit plus accueillant pour les pollinisateurs de fleurs.

Il serait tellement moche de ne plus côtoyer ces bibittes « étranges, compliquées, cocasses, bizarres, drôles, charmantes, uniques » que nous fait si bien apprécier Anne Sverdrup-Thygeson dans son Terra Insecta.

–   Terra Insecta, Anne Sverdrup-Thygeson, éditions Multimondes.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De janvier à mars

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

D'avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Novembre et décembre

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires habituels

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

Juillet et août

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Décembre

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo