30Avr
Christian Vachon
Loisirs

Tous les sentiers du Québec mènent à l’histoire

Nathalie Le Coz aime bien canoter et arpenter les sentiers et rivières du Québec. Elle est aussi une femme curieuse, possédant une formation en anthropologie, et le goût de l’observation. Elle remarque, au cours de ses expéditions en pleine nature, une marque ancienne dans l’écorce d’un arbre qui délimite un lot, ou un rond de feu. Elle déniche le sillage d’un portage, encore en creux, dans la tourbe, entre deux lacs. « Sur les traces de qui pose-t-on nos pas dans les sentiers ? ».

 

 

Intriguée, elle se renseigne partout, dans les bibliothèques, sur Internet, sur cette « discrète omniprésence humaine » dans nos parcs naturels, voyant revivre explorateurs et travailleurs forestiers, botanistes et bootleggers, missionnaires et écrivains, qui ont ouvert ou décrit les routes mythiques du Québec, rassemblant aussi toute une foule de renseignements pratiques pour divertir et instruire les amants de la nature et de l’histoire qui voudront partir à l’aventure comme elle.

Le bilan de cette enquête fiévreuse : Le Québec à 5 km/h : Sur les sentiers et rivières des explorateurs, une trouvaille, aux éditions Fides, pour les amateurs de plein air à l’esprit curieux, un mariage réussi entre l’album d’histoire et le guide de parcours canotables et de randonnées pédestres, une exploration, sous forme de voyage dans le temps, de dix des plus exceptionnels trajets du Québec, d’une remontée de l’Outaouais, au XVIIsiècle, avec Champlain et Radisson, jusqu’au prolongement, tout récent, de l’Appalachian Traildans les Chic-Chocs.

Nous suivons, à la fin du XVIIsiècle, des missionnaires jésuites, accompagnant vaches et taureaux sur les voies menant au poste de traite de Métabetchouan (« les voies du Christ »), ou partons inspecter, en 1732, avec Joseph-Laurent Normandin, le bassin du Saguenay, survivant à des portages difficiles et terribles, à travers un pays de montagnes « de roches renversées, des pays pellez, des embaras ou il faut etre sauvage pour se retirer ».

Nous escortons des fugitifs acadiens, en 1758, puis des soldats britanniques, en 1812, à travers le Grand Portage du Témiscouata. Nous saluons la persévérance de Jos Hébert, le « porteur de nouvelles », marcheur infatigable qui, de 1879 jusqu’à sa mort, en 1919, assure le service postal entre la Pointe-aux-Esquimaux (Havre-Saint-Pierre) et Blanc-Sablon, deux fois par hiver, sept cent kilomètres, au cœur de « l’impitoyable littoral de la Côte-Nord ».

Nous faisons connaissance avec la « démesure », avec les grands espaces sauvages et giboyeux de la Mauricie, en compagnie de Joseph Pharand qui nous raconte sa vie dans les chantiers forestiers au tournant du XXsiècle, coupant de grands chemins « large comme la maison. T’sais, y fallait que les boats de sleigh, c’était tout des boats de huit pieds de large ; c’était large, ça faisait seize pieds ça, pis c’était des chemins, pis on faisait des choses pour rencontrer t’sais ».

En remontant vers les Laurentides, au nord de Montréal, nous apprécions les esprits visionnaires de W.W. Lynch, commissaire des Terres de la Couronne du Québec, et du député Henri-Gustave Joly de Lotbinière, des personnalités qui, dans les années 1880, prirent conscience que la conservation des forêts était « nécessaire au bien-être du pays », luttant pour préserver le Mont-Tremblant, et son « air sain », réussissant en en faire un parc national, le « premier espace récréatif au Québec ».

En parcourant l’estuaire du Saint-Laurent, ou en se glissant dans l’arrière-pays, dans les régions limitrophes au Nouveau-Brunswick, il nous vient des rumeurs d’histoires, des histoires des premières décennies du XXsiècle, des histoires de fuyards, de contrebandiers, de rum-runners, des histoires qui, avec le temps, ont même imprégné la toponymie, avec ces lacs de la Fuite ou des Conscrits, au sud du Saguenay, avec cet anse à la Canistre, à l’île aux Basques, avec cet anse à Mouille-Cul, ce sentier du Contrebandier et cet ilet au Flacon dans le parc national du Bic.

Montons au Grand Nord, montons vivre l’aventure scientifique moderne avec le géographe Louis-Edmond Hamelin, dont l’intérêt pour le « Québec total » va lui mener à créer le concept de nordicité. Empruntons aussi les sentiers de l’herboriste Jacques Rousseau, élève du frère Marie-Victorin qui, dans les années quarante, va parcourir la baie d’Hudson et la baie d’Ungava, pour en inventorier sa faune et sa flore. Le scientifique nous guide vers les monts Otish, au nord-est de la Mistassini. Il nous fait apprécier cette « vallée de rêve, une vallée perdue d’épinettes blanches ».

Nathalie Le Coz nous invite à suivre les pas d’Henry David Thoreau, à défier les dieux, à sa manière, en parcourant les sentiers montagneux de l’Appalachian Trail en Gaspésie : « les sommets des montagnes comptent parmi les parties inachevées du globe, où c’est un peu comme insulter les dieux que d’y grimper, de s’immiscer dans leurs secrets et d’éprouver l’ascendant qu’ils exercent sur notre humanité. Les hommes audacieux ou insolents sont sans doute les seuls à y aller ».

Explorer le Québec à 5 km/h mène à tout, même à l’Olympe.

– À consulter :
Nathalie Le Coz, Le Québec à 5 km/h :  Sur les sentiers et rivières des explorateurs, Fides.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Temps des Fêtes (novembre / décembre)

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Hiver (janvier à mars)

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaire régulier

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

Temps des Fêtes (décembre)

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

Été (juin à août)

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo