24Avr
Librairie Pantoute
La librairie

Nos libraires s’impatientent #1

Tout au long de l’année, les libraires attendent vaillamment la sortie d’un prochain titre. Ils n’ont pas encore reposé le livre qu’ils sont en train de lire que déjà, ils pensent au prochain qu’ils vont ajouter sur leurs tablettes. Découvrez quelques uns des prochains titres qui vont ravir vos libraires préféré.e.s… et sûrement vous!

Sans domicile fixe - Susin Nielsen - La courte échelle (29 avril)

Une impatience de Vicky

Félix Knutsson, douze ans et trois quarts, raffole des jeux-questionnaires télévisés. Il vit avec Astrid, une mère aimante mais instable qui peine à garder ses emplois. Lorsqu’ils sont éjectés de leur appartement et qu’ils emménagent dans un Westfalia, l’expérience est d’abord vécue comme un jeu. Puis septembre arrive, l’école recommence et, avec les nuits qui rafraîchissent, le jeu devient de moins en moins amusant. Surtout que le garçon ne doit révéler à personne, pas même à ses meilleurs amis, l’endroit où il vit sans courir le risque d’être placé en famille d’accueil. Quand son jeu télévisé préféré lance des auditions pour produire une édition « jeunes », le garçon plonge à corps perdu dans cette porte de sortie inespérée, prêt à tout pour remporter le gros lot.

Sans domicile fixe, Susin Nilsen à La courte échelle.

Sub Rosa - Amber Dawn - Éditions XYZ (1er mai)

Une impatience de Gabriel

Les filles sont bien traitées, rue Sub Rosa. Elles n’ont jamais faim, jamais froid, jamais mal. Elles sont entre de bonnes mains, des mains qui leur tendent tout ce dont elles ont besoin… à une condition. Il faut accepter de combler les désirs des hommes de la ville venus faire un tour dans ce lieu surnaturel, caché, où leurs fantasmes deviennent réalité – pourvu, bien sûr, qu’ils aient un peu d’argent sur eux.

Petite a tout pour se tailler une place de choix parmi les Splendides de Sub Rosa. Mais parviendra-t-elle à oublier sa vie d’avant et à exploiter son don au service de sa nouvelle maison?

 

— C’est quoi le règlement numéro trois ? ai-je demandé aussitôt que ma tête a arrêté de tourner.
— On accepte pas les mauvais comportements de la ville.

Les coups de poing, de pied, de coude, les écorchures, morsures, coupures, le matraquage, l’arrachage de cheveux, les étranglements, les empoisonnements, les viols et les meurtres : rien de tout ça n’existait à Sub Rosa.

Sub Rosa, Amber Dawn aux Éditions XYZ

La saison des ouragans - Fernanda Melchor - Grasset (6 mai)

Une impatience de Catherine

Inspiré d’un fait divers, La saison des ouragans s’ouvre sur la découverte d’un cadavre. Dans le canal d’irrigation, aux abords du petit village de La Matosa, un groupe d’enfants tombe sur le corps sans vie de la Sorcière. À la fois redoutée et respectée, elle habitait une maison pleine de mystères où les femmes de la région venaient lui rendre visite pour lui demander de l’aide  : maladies, mauvais sort, mais aussi avortements discrets.

À l’instar de Chronique d’une mort annoncée de Gabriel García Márquez, nous découvrons au fil du roman les événements qui ont mené à son assassinat, les histoires des bourreaux qui sont autant de mobiles expliquant les raisons du meurtre de cette envoûtante Sorcière de La Matosa.
Yesenia a vu son cousin Luismi, accompagné de Brando, sortir de la maison de la Sorcière avec un corps. Il y a également Munra, le beau-père boîteux de Luismi, qui conduisait le camion le jour de l’assassinat, un simple exécutant dit-il aux policiers. Luismi vit avec Norma, une jeune fille de 13 ans. Elle a été admise à l’hôpital pour d’importants saignements à la suite d’une visite chez la Sorcière. Brando, lui, a besoin d’argent pour ses projets. Un trésor serait caché dans la maison de la femme maléfique. Autant de raisons pour commettre l’irréparable et autant de perspectives qui nous plongent dans la campagne mexicaine où la misère, la drogue et la violence poussent les gens à la folie autant que l’extrême chaleur qui s’installe. Ce qui, en plein mois de mai, semble annoncer que la saison des ouragans sera violente…
Grâce à cette intrigue policière à rebours, Fernanda Melchor dresse un formidable portrait du Mexique et de ses démons. Sa langue est crue, musicale, elle retranscrit la brutalité avec beaucoup de talent. Il s’agit d’un livre sur les pulsions et la violence mais également sur l’une des figures du féminisme – souvent fantasmée, toujours persécutée –, qu’on a cherché à abattre depuis la nuit des temps  : la sorcière.

 

La saison des ouragans, Fernanda Melchor chez Grasset

La note américaine - David Grann - Pocket

Une impatience de Donald

« La réédition poche du meilleur titre de 2018 » selon notre libraire.

1921, Oklahoma. Dépossédés de leurs terres, les Indiens Osages ont été parqués dans une réserve aride. Mais sous leurs pieds coule un océan de pétrole. De quoi rameuter, en quelques mois, les vautours blancs assoiffés d’or noir. Bientôt, les membres les plus riches de la tribu disparaissent, l’un après l’autre. Balle dans la tête, empoisonnement, incendie…
L’État fédéral n’a d’autre choix que d’ouvrir une enquête. À sa tête : le futur directeur du FBI, le névrosé et ambitieux John Edgar Hoover, bien décidé à faire de ce dossier brûlant son marchepied vers la gloire… Il lui faudra s’associer aux Indiens s’il veut réussir à élucider l’une des affaires criminelles les plus fascinantes de l’histoire américaine.

La note américaine, David Grann, Pocket.

Abeilles, la dernière danse? - Thor Hanson - Buchet Chastel

Une impatience d’Émilie

Sociales ou solitaires, sauvages ou domestiquées, les abeilles comptent plus de 20 000 espèces. Elles se trouvent au cœur de nos relations avec le monde naturel, et leur histoire est étroitement liée à la nôtre. Pourtant, la plupart d’entre nous les ignorent.

Cet ouvrage nous emmène dans un voyage qui débute il y a 125 millions d’années, avec l’ancêtre des abeilles, une guêpe, et se poursuit à la préhistoire : friands de miel, les premiers hominidés ont domestiqué ces insectes bien avant les autres animaux ou les plantes. Aujourd’hui, les abeilles sont devenues les sujets d’étude de nombreuses disciplines et leur anatomie, leur biologie, leurs comportements sont mieux connus. Surtout, elles jouent un rôle irremplaçable puisqu’elles pollinisent environ un tiers des plantes, notamment celles que nous consommons.

Or, depuis plusieurs années, elles meurent par millions. Face à ce syndrome d’effondrement dont les causes sont multiples, il est urgent d’agir. Car leur perte pourrait avoir de graves conséquences pour l’ensemble de la planète.

Abeilles, la dernière danse? Thor Hanson, Buchet/Chastel

Le français est à nous! - Maria Candea & Laélia Véron - La découverte (15 mai)

Une impatience de Benoît

À force de le lire et de l’entendre, cela semble admis : la langue française serait en péril. Diverses menaces contribueraient à la dégrader : les argots, les anglicismes, les barbarismes, le langage SMS, le politiquement correct, etc. De fait, défendre la langue est devenu un prétexte facilement recevable pour tempêter contre la société contemporaine (forcément décadente).
Mais qu’est-ce donc qu’aimer la langue française ? C’est passer du temps à lire, parler, écrire et surtout s’interroger : sur la langue, mais aussi sur les discours qui la concernent et sur ceux qui sont tenus en son nom. Le français n’est pas figé, il a une histoire, qui continue à s’écrire. Si la langue est un dispositif de maintien de l’ordre social, elle est aussi une construction politique qu’il est possible de se réapproprier.

Entrons ensemble dans l’histoire sociopolitique du français et dans les débats citoyens qui y ont trait ! Ce sera l’occasion de découvrir les liens subtils entre langue, politique et société. De voir qu’on peut à la fois aimer le français, sa richesse, sa complexité et son histoire, et avoir confiance dans sa vitalité, sans se complaire dans la nostalgie d’un passé mythique. Avoir l’ambition de se saisir de la langue française est une démarche exigeante, mais c’est une exigence joyeuse. Alors n’ayons pas peur de le proclamer : le français est à nous !

 

Le français est à nous!, Maria Candea et Laélia Véron, La découverte

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Événements littéraires,
publicité, dons et commandites

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De janvier à mars

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

D'avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Novembre et décembre

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires habituels

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

Juillet et août

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Décembre

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

Loretteville

  • 10885, Boulevard de l'Ormière
  • Québec (QC) Canada
  • G2B 3L5
T 418 380-5716 Courriel

Heures d'ouverture

Horaires

Lundi: 13h-22h
Mardi: 13h-22h
Mercredi: 13h-22h
Jeudi: 13h-22h
Vendredi: 13h-22h
Samedi: 13h-22h
Dimanche: 11h-19h

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo