10Mar
Christian Vachon
Sciences et technologies

Vraies ou pas vraies ces croyances de nos enfances?

« Ne sors pas la tête mouillée, tu vas attraper un rhume », « Ne te baigne pas après avoir mangé, tu vas avoir des crampes », « Ne regarde pas la télévision de trop près, c’est pas bon pour tes yeux » : vrais ou pas vrais ces préceptes qu’on nous dictait dans notre jeunesse?

Voici enfin la réponse grâce au Manuel des croyances populaires des éditions l’Imprévu, un épatant bouquin où Michael Powell met à l’épreuve de la science plus de cinquante de ces dictons, remèdes et autres idées reçues de nos mères et grands-mères. Si un grand nombre, un très grand nombre même, de ces adages populaires s’avèrent fantaisistes et, dans certains cas, carrément dangereux, il ne faut tout de même pas les traiter avec mépris. Le Manuel nous dévoile, preuve scientifique à l’appui, que « le savoir le plus ancien peut se révéler le plus pertinent ».

Bien pardonnables, nos mères, de vouloir nous prémunir d’habitudes présumées dommageables pour notre santé, mais elles s’inquiétaient bien souvent à tort. Des tests scientifiques ont invalidé une bonne quantité de ces « interdits » ou « avis ». Bien se couvrir la caboche en tout temps? Pas sûr : ce n’est pas la moitié, mais un dixième seulement de la chaleur corporelle qui se perd pas la tête, et sortir dehors avec des cheveux et des vêtements mouillés accroît, bien sûr, la sensation de froid, mais n’expose pas à un rhume ou une grippe (les deux étant causés par un virus). Il n’existe aucune base scientifique pour vous interdire de vous baigner le ventre plein. Du beurre sur une brûlure – autre remède populaire à déconseiller – risque non seulement d’augmenter la douleur plutôt que de l’atténuer, mais le badigeonnage d’un corps va, de plus, accroître le danger d’infection.

Il ne faut pas manger de la neige : rien de plus faux. Ingérer une neige fraîche et propre en petite quantité est sans danger (elle ne contient que des microtraces d’éléments polluants). Regarder la télévision de trop près n’endommage pas non plus la vue (bien que cette pratique soit souvent à l’origine d’une fatigue oculaire), un chewing-gum avalé « ne reste pas sept ans dans l’estomac » (il subit le même processus digestif réservé aux aliments, sans autre dommage pour l’organisme), et le sucre, tant honni par l’autorité maternelle, ne rend aucunement les enfants trop turbulents. Bien entendu, le danger dans toutes ces pratiques, c’est l’excès. Nos mères préfèrent prévenir plutôt que guérir, les qualifier toutes de « mauvaises habitudes », par prudence. Sucer son puce peut effectivement endommager vos dents après cinq ans, mais mieux vaut abandonner ce comportement le plus tôt possible.

Vous avez l’habitude de prendre un verre de lait chaud avant de vous coucher afin de bien dormir et d’éviter le fromage « qui donne des cauchemars ». C’est l’inverse que vous devriez accomplir. Le fromage contient du tryptophane (un acide aminé) qui influe sur la sensation de bien-être (et rend le sommeil plus lourd). L’effet calmant du lait chaud (inexistant biologiquement dû à la concentration trop faible de tryptophane) est plus psychologique que physique.

Un vieux dicton de santé se révèle franchement adéquat : la soupe au poulet et aux nouilles (aux multiples propriétés thérapeutiques) combat efficacement les effets du rhume. Et si vos grands lobes d’oreilles ne font pas de vous, contrairement à l’adage, un grand savant (aucun lien n’a été avéré entre ces lobes et l’intellect), vous faites preuve d’une grande sagesse en respectant ce grand classique des préceptes : une pomme par jour tient le médecin éloigné (et pas seulement en visant bien votre docteur). Des études épidémiologiques ont effectivement associé la consommation de pommes à une diminution des cancéreux cardiovasculaires et asthmatiques. De plus, des études ont démontré que ce fruit contient de précieux antioxydants qui peuvent « contribuer à freiner la prolifération des cellules cancéreuses ».

La science confirme que nos aïeules ne proféraient pas que des balivernes sur la grossesse et la maternité. Si les recherches médicales attestent que faire le poirier après l’amour n’aide aucunement à tomber enceinte (on vous recommande plutôt de rester allongée), elles semblent, par contre, confirmer que les brûlures d’estomac annoncent un bébé chevelu, comme le veut la croyance. Plus les brûlures sont sévères (signalant une augmentation des taux d’oestrogènes et progestérones), plus le nouveau-né a des chances d’être chevelu.

Les nausées des futures mamans durant le premier trimestre (conséquences d’une production hormonale plus élevée) annoncent effectivement une probabilité plus grande d’avoir une fille, et, statistiquement, un accouchement plus long, croyance avérée, c’est un peu plus souvent qu’autrement un garçon. Les fœtus mâles sont plus fragiles durant tout leur séjour intra-utérin, d’où des complications plus nombreuses au moment de la sortie. Il faut bien l’avouer : « le sexe faible est bien le sexe masculin ».

Bien d’autres conseils pratiques de nos grands-mères acquièrent une validation scientifique. La croute du pain vaut réellement mieux pour la santé que la mie (la réaction chimique du « croustillant » aide à prévenir le cancer colorectal). L’eau bouillie deux fois fait effectivement un mauvais thé (une eau a meilleur goût lorsqu’elle est riche en oxygène, l’eau bouillie va l’appauvrir), et vinaigre et papier journal font assurément les plus beaux carreaux (le papier journal absorbe l’humidité et possède une forte action abrasive).

Enfin, en 1996, un scientifique du nom de Robert Matthews, à la suite de multiples essais, a validé la plus accablante des croyances populaires : du fait des lois de la physique et de l’évolution, « les tartines continueront de tomber sur leur face beurrée ».

Consolons-nous, la science a aussi confirmé cet adage des plus poétiques : « ciel rouge le soir laisse bon espoir » (il indique la probabilité d’une période de beau temps et sec), sans éviter de nous dire, la coquine, qu’un ciel rouge au matin annonce gros pépin : l’arrivée d’une dépression.

À consulter :

— Michael Powell, Le manuel des croyances populaires : plus de 50 idées reçues à l’épreuve de la science, L’imprévu.

Fermer

Service aux
institutions

T 418 692-1175, poste 2 F 418 692-1021 Courriel

Commandes
internet

Courriel

Vieux-Québec

  • 1100, rue Saint-Jean
  • Québec (QC) Canada
  • G1R 1S5
T 418 694-9748 F 418 694-0209 Courriel

Heures d'ouverture

De avril à octobre

9 h 30 à 22 h tous les jours

Temps des Fêtes (novembre / décembre)

9 h 30 à 21 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 22 h du jeudi au samedi

Hiver (janvier à mars)

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

Saint-Roch

  • 286, rue Saint-Joseph Est
  • Québec (QC) Canada
  • G1K 3A9
T 418 692-1175 F 418 692-1021 Courriel

Heures d'ouverture

Horaire régulier

9 h 30 à 18 h du samedi au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au vendredi

Temps des Fêtes (décembre)

9 h 30 à 18 h du dimanche au mardi
9 h 30 à 21 h du mercredi au samedi

Été (juin à août)

9 h 30 à 19 h du dimanche au mercredi
9 h 30 à 21 h du jeudi au samedi

À propos

Fondée en 1972, la Librairie Pantoute, dont les deux succursales sont agréées, compte, au total, plus de 50000 titres en inventaire.  Elle est membre de l’Association des librairies du Québec (ALQ) et du regroupement des Librairies indépendantes du Québec (LIQ).

En 2012, elle célébre ses 40 ans d’existence. En 2014, la Librairie et Le Studio P deviennent la propriété de leurs employés qui se sont regroupés sous forme d’une corporation et d’une coopérative. La Librairie compte une trentaine d’employés.

Services

  • Service aux institutions

La Librairie Pantoute offre un service personnalisé, courtois, efficace et rapide aux institutions publiques et privées.

Service de commandes

– Suivi rigoureux de vos commandes et de votre budget
– Commandes spéciales (Europe et États-Unis)
– Réservations automatiques de séries BD
– Commandes en ligne de livres papier et numériques
– Livraison rapide et gratuite dans la région de la Capitale Nationale (des frais sont à prévoir pour le reste du Québec)

Service de recherches

– Recherches bibliographiques avancées
– Suggestions d’ouvrages selon vos besoins
– Envois de livres en consignation

Visites en librairie

– Nous vous accueillons en librairie ou dans notre salle de montre de la succursale Saint-Joseph
– Conseils de nos libraires spécialisés
– Présentations sur des thèmes ou des genres précis chez nous ou chez vous!

Institutions Hors-Québec

– Rabais de 15 % sur la plupart des livres
– Livraison rapide
– Service bilingue

Pour information.

  • Service aux particuliers

– Service-conseil personnalisé
– Commandes de livres et commandes européennes
– Recherches bibliographiques avancées
– Compte de fidélité

  • Commandes Internet

– Commandes en ligne de livres papier et numériques sur pantoute.leslibraires.ca

  • Événements littéraires

La Librairie croit que son rôle de diffuseur culturel auprès de la population est important. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements littéraires tels que des lancements de livres, des séances de signature et des causeries.

Pour information.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Menu Rechercher
MamboMambo