Nouveautés

Pantoute
Littérature québécoise

Diane n’est pas sortie du bois

Marie-Renée Lavoie - XYZ

Les premiers temps suivant sa réorientation, superviser le groupe des petits, au service de garde de son école de quartier, a été pour Diane une source de bonheur immense, mais là… les derniers mois ont été longs. Rien de tel pour se requinquer qu’un séjour au chalet. Surtout si celui-ci nous appartient (ou presque). Une nouvelle se déroulant dans l’univers des romans AUTOPSIE D'UNE FEMME PLATE et DIANE DEMANDE UN RECOMPTAGE, de la même auteure.

Acheter
Pantoute
Littérature québécoise

Sitka

Gabrielle Filteau-Chiba - XYZ

Le cœur de Sitka bat fort, fait pulser dans ses veines un sang infusé de tourbe et de conifères, du souvenir d’un océan, d’une reine fragile à protéger. Sinueux est le chemin qui la mènera de l’autre côté de la peur, de l’autre côté du continent. Une nouvelle logeant entre les lignes du triptyque composé des livres ENCABANÉE, SAUVAGINES et BIVOUAC de l’écoromancière Gabrielle Filteau-Chiba.

Acheter
Pantoute
Littérature québécoise

Vaillante

Chris Bergeron - XYZ

La commandante Andréa Chang vit toujours, mais sa copilote, la vitale et lumineuse Maïa, n'est plus, et la galaxie semble soudain bien vide. Comment expliquer au centre de contrôle l'amour entre deux astronautes, leur capacité à transformer toute épreuve en équation, leur aptitude à sublimer la mort? Une nouvelle se déroulant dans l’univers dystopique mis en place dans le roman VALIDE, de la même autrice.

Acheter
Pantoute
Littérature québécoise

« Je n’ai jamais lu Baudelaire »

Jocelyne Saucier - XYZ

Patrice, dans son Clova à flanc de rails et de forêt, a réinventé sa façon d’être libraire. La nuit, les doigts sur le clavier, il alimente sa boutique virtuelle, correspond avec sa toile d’invétérés du livre rare et précieux. Le jour, il emballe les paquets que le train emportera vers le reste du monde. Et ça fonctionne, un univers prévisible et doux comme la tartine matinale. Jusqu’à l’arrivée de Gladys et de son cortège funèbre. Une nouvelle se déroulant dans l’univers du roman À TRAIN PERDU, de la même auteure.

Acheter
Pantoute
Littérature québécoise

Les lignes invisibles

Su J. Sokol - VLB

Dans un futur proche, une famille de militants de gauche fuit à vélo des États-Unis hypersurveillés et de plus en plus despotiques pour immigrer clandestinement à Montréal, devenue ville sanctuaire. Tandis que Laek, Janie, Siri et Simon tentent de régulariser leur situation et d'apprendre à vivre en français dans leur terre d'asile, de lourds secrets familiaux émergent, qui viennent mettre en péril leur quiétude.

Acheter
Pantoute
Littérature québécoise

Mes débuts dans l’éternité

Gilles Archambault - éditions du Boréal

Un recueil de trente nouvelles sur l’art de vieillir, de « se laisser porter par le temps ». Une galerie de personnages qui ont « passé l’âge », ce qui ne les empêche pas d’être étonnants, parfois drôles et souvent imparfaits. Gilles Archambault sait faire ressortir, sans jamais forcer le trait, l’inattendue richesse de chacun des instants qu’ils traversent.

Acheter

Nos libraires craquent

Pantoute
Littérature étrangère

La petite dernière

Fatima Daas - Notabilia

« Je m’appelle Fatima. / Je porte le nom d’un personnage symbolique en islam. / Je porte le nom auquel il faut rendre honneur. / Un nom qu’il ne faut pas « salir », comme on dit chez moi. / Chez moi, salir, c’est déshonorer. Wassekh, en arabe algérien. / On dit darja, darija, pour dire dialecte. / Wassekh : salir, foutre la merde, noircir. » Ainsi débute le tout premier roman de Fatima Daas, un monologue autobiographique dont la forme et le fond ne sont pas sans faire écho aux œuvres d’Ernaux et de Duras. Au travers d’un récit décousu, flou et troué de silences, l’autrice nous ouvre une brèche sur son être et son monde : celui où son orientation sexuelle et sa religion semblent parfois irréconciliables ; celui aussi où elle a appris l’art de ne jamais rien dire, de tout taire. Véritable transgression par le langage, La petite dernière nous apparaît comme une reprise de contrôle sur les mots, et de là, sur le réel.